• Davinci Forme Equilibre

Les maux de dos

Mis à jour : 8 juin 2018


Ci-dessous vous trouverez quelques disciplines qui permettent d'atteindre votre objectifs avec succès. On atteint un objectif par plusieurs angles n'oubliez pas ! C'est un équilibre qu'il faut retrouver.




Tai-chi / Yoga


Renforcement – étirement – relaxation – respiration sont les 4 points clés du Yoga et du Taï-Chi. Pour les deux pratiques il s’agit de réaliser un enchaînement de positions faisant travailler de plusieurs façons le corps.

Le Yoga demande la patience de s’installer dans des asanas particulières, des postures bien définies qui auront pour effet de faire travailler certaines parties du corps.

En parallèle, le Taï-Chi lui est un art martial dénué de violence, une danse qui se caractérise par la fluidité des mouvements. Dans les deux cas l’enchaînement se fait lentement, en douceur, ne mettant surtout pas à mal les ligaments et les articulations. Les effets attendus sont nombreux et indispensables pour lutter contre le mal de dos.

Source : Malea


L'exercice soulage les douleurs pour plusieurs raisons : il augmente la force musculaire qui aide à soutenir la colonne, il améliore la capacité de mouvements du dos et favorise le flux sanguin en direction du dos.

Différentes études se sont intéressées aux bienfaits du yoga pour le mal de dos. Globalement, elles semblent montrer que le yoga aide à réduire la douleur. En 2017, le groupe Cochrane a publié une revue systématique sur l'effet du yoga sur les douleurs du dos. Les auteurs ont conclu que le yoga permettait des améliorations légères à modérées. Mais il était difficile de savoir si le yoga était plus efficace que d'autres types d'exercice.

Une autre revue systématique sur les traitements alternatifs du mal de dos a révélé que le Taï-Chi semblait aider à réduire la douleur ; le Taï-Chi semblait même plus efficace que la marche ou le jogging mais pas plus que la natation.

Source : Futura Sciences




X tend barre


J'ai longtemps cherché un sport qui me soulage le dos. Depuis l'adolescence, j'ai l'impression de vivre dans un carcan. Je rêvais d'être ballerine, mais je suis bien trop raide. Et puis un jour, une copine m'a traînée à son cours de barre au sol.

Tous les étirements ne sont pas agréables, surtout au début et quand on est raide comme moi : ça tire, ça chauffe, ça brûle parfois, mais je n'ai jamais lâché, comme si mon corps savait ce qui était bon pour lui et me disait : "Tiens bon !"

Et quand on a persévéré, on est largement récompensée, comme avec cette délicieuse sensation que mes lombaires, soudées entre elles depuis si longtemps, se libéraient, reprenaient leur place. Un vrai soulagement.

Sources : Cosmopolitan